Le design veut une place nouvelle dans la politique d’innovation

par | 15 Déc, 2019 | Innovation | 0 commentaires

Créer un Conseil national du design, mobiliser le Programme d’investissements d’avenir, créer une marque française… Les acteurs du design ont fait plusieurs propositions pour revaloriser leur discipline le 11 décembre, lors d’assises organisées à Bercy.

Rappeler que le design est un levier de performance économique, d’innovation industrielle mais aussi sociale et de rayonnement à l’international. Les Assises du design organisées mercredi 11 décembre à Bercy ont marqué une mobilisation nouvelle des acteurs du secteur.

Point d’orgue de huit mois de travail et 48 réunions, nourris par 200 participants actifs et quelque 1 200 contributeurs, ces assises ont débouché sur plus d’une trentaine de propositions. L’enjeu : revaloriser le design auprès des pouvoirs publics et des entreprises, qui ne seraient que 40% à recourir à des designers. Et redonner ses lettres de noblesses à une discipline devenue un angle mort des politiques d’innovation.

Des engagements dans le Pacte productif

Parmi les recommandations phares : créer un Conseil national du design, mobiliser le Programme d’investissements d’avenir (PIA) pour financer des projets d’innovation par les usages, lancer une étude pour mesurer l’impact économique du design (la dernière sur le sujet datant de 2010), créer une marque d’exportation du design français.

Autant de points auxquels le ministre de l’Economie s’est dit favorable. « Je suis ouvert à l’idée d’inclure le design dans le crédit impôt recherche et dans les avantages fiscaux réservés à l’innovation, a déclaré Bruno Le Maire. […] Nous allons arriver à trouver une place dans le prochain Programme d’investissements d’avenir pour le design. » Les premiers engagements devraient être pris dans le cadre du prochain pacte productif, prévu pour 2020.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *