Résilience : rebondir après un échec professionnel

par | 27 Sep, 2019 | Innovation | 0 commentaires

Le seul homme à ne jamais commettre d’erreurs est celui qui ne fait rien ». Cette citation de Théodore Roosevelt résume à elle seule l’importance de l’échec dans la réussite. La capacité de résilience permet de rebondir après un écueil.

Nous traversons tous un certain nombre d’épreuves au cours de notre existence, que ce soit dans nos vies personnelles ou bien professionnelles. Nous commettons tous des impairs, essuyons tous des revers… Certains plus que d’autres.

Nous ne réagissons pas tous de la même manière lorsque les difficultés et autres embûches nous barrent la route – voire nous obligent à rebrousser chemin et retourner à la case départ (sans toucher 20.000). Si certains vont ruminer et se laisser envahir par les émotions négatives – allant même parfois jusqu’à sombrer dans une profonde déprime, d’autres, une fois le choc encaissé, vont faire preuve d’une remarquable propension à se relever de leurs cendres et avancer de plus belle.

 

Tomber pour mieux se relever

Au demeurant, chanceler n’est pas la question… Ce qui importe, c’est de savoir qui, une fois à terre, s’est relevé. Pourquoi et comment ? Qui, après avoir été échaudé une première fois, a commis la même erreur une deuxième, voire une troisième fois ? Qui a glissé à nouveau ? Des questions intimement liées à bien y réfléchir…

Quelle est donc cette force ? D’où vient cette aptitude à se relever plus facilement et plus vite que les autres ? Tout le monde est-il capable de rebondir suite à ce qu’il considère comme un échec ? Comment plier sans rompre ?

 

Qu’est-ce que la résilience ?

Ce terme désigne la capacité psychique d’un individu à surmonter un stress ou un traumatisme de manière à continuer de vivre sereinement et non sombrer dans la dépression et l’anxiété.

Les personnes dites résilientes considèrent que les échecs sont source d’opportunités et de meilleure connaissance de soi. Elles ont intégré qu’il était réducteur d’ignorer ses faiblesses. Que ce soit par ignorance, entêtement ou excès de fierté. Elles ont compris qu’il fallait, bien au contraire, les identifier, les analyser, les accepter pour pouvoir mieux les comprendre et ainsi les corriger et se perfectionner. En d’autres termes : savoir se relever après une chute. Elles tirent expérience et connaissance de chaque difficulté traversée.

Par ailleurs, elles n’ont pas peur d’affirmer avoir déjà commis des erreurs. Certaines sans gravité, d’autres nettement plus lourdes de conséquences… Malgré tout, en reconnaissant leurs erreurs, les résilients auront franchi une étape essentielle : être objectifs envers eux-mêmes. Ils se connaissent, savent ce qu’ils valent, connaissent leurs atouts, leurs forces, mais également leurs limites et leurs faiblesses.

Cette aptitude à ne pas se laisser abattre face aux difficultés et divers échecs rencontrés est donc une immense force. A condition de garder en tête que parfois, les conséquences immédiates d’un insuccès peuvent rendre un rebond à court terme très difficile, voire insurmontable.

 

Quels sont les avantages qu’offre cette aptitude à rebondir après un échec ?

La capacité à rebondir est essentielle dans le cadre professionnel. En effet, les échecs sont les barreaux de l’échelle qui mènent au succès. Ainsi, la résilience – outre les avantages personnels qu’elle offre (meilleure résistance au stress, faculté d’adaptation accrue, aptitude au bonheur renforcée, etc.) – est une disposition de plus en plus recherchée – et fort appréciée – par les entreprises.

Lorsque vous cherchez à recruter un nouveau collaborateur dans votre team, prenez soin de prendre ceci en considération dans vos critères de sélection. Une personne résiliente est capable, entre autres, de :

  •  gérer efficacement les tensions,
  •  prendre le recul nécessaire à la prise de décision dans l’urgence,
  •  être pro actif et efficace, même en phase de stress,
  •  être constructif,
  •  faire aisément face aux nouveaux défis,
  •  prioriser naturellement,
  •  être inspirant,
  •  accompagner son équipe et/ou ses collègues dans le changement,
  • etc.

Savoir rebondir est également un gage de meilleure santé tant physique que psychique.

 

Comment devenir plus résilient ?

Assumer ses erreurs et se remettre en question pour mieux avancer n’est pas compliqué. Cela requiert toutefois une volonté d’évoluer. Voici quelques pistes pour cultiver et augmenter votre capacité de résilience :

  1. Ne réagissez pas à chaud. Il n’y a rien de pire que les émotions pour perturber votre objectivité. Attendez le moment propice. Celui où vous serez suffisamment au calme pour pouvoir sereinement faire le point sans être dérangé.

  2.  Apprenez à gérer votre Stress. Il faut un minimum de pression pour avancer de manière dynamique et motivée. Toutefois, il est dommageable de se laisser submerger par un stress négatif qui a tendance à nous tirer vers le fond.

  3.  Faites taire les ruminations qui tournent en boucle dans votre for intérieur. Vous ne pouvez rien sur ce qui s’est passé, mais vous pouvez agir sur votre façon de le regarder ainsi que sur votre vision du présent et de l’avenir. Ressasser ses erreurs ne fait qu’en augmenter le poids. Prenez de la distance et décalez votre regard quant à cet écueil.

  4.  Prenez votre courage à deux mains. Ce n’est pas toujours évident de se regarder dans la glace de manière totalement objective, mais c’est essentiel et salvateur.

  5. Apprenez. dire NON et à demander de l’aide afin de ne pas vous laisser déborder pour finalement ne plus rien arriver à gérer. Il n’y a rien de dégradant à ne pas savoir. C’est même en osant affirmer sa méconnaissance ou son ignorance qu’on apprend.

  6.  Soyez honnêtes avec vous-mêmes. Si vous ne faites pas cet effort, l’exercice n’a aucun sens… vous ne ferez que reculer pour mieux sauter.

  7.  Mettez votre orgueil et votre fierté au placard. Il faut une dose d’humilité minimum pour être capable d’admettre s’être trompé…

  8.  Prenez du recul. Vous êtes face à vous-mêmes. Personne ne vous juge. Regardez autour de vous : des milliers de personnes font des erreurs ! Ce n’est pas parce que vous avez essuyé un revers dans un domaine particulier que toute votre carrière et vos compétences sont à remettre en question ! Méfiez-vous des mots réducteurs et trop généralistes : « jamais », « toujours », « rien », etc. Essayez de les nuancer en vous posant objectivement la question et en trouvant des contre-exemples à votre affirmation première : « je ne réussis jamais rien » -> listez ce que vous avez réussi par le passé, vous réaliserez que les mots « rien » et « jamais » n’ont pas leur place ici !

  9.  Revenez sur votre erreur en essayant de comprendre ce qui a dysfonctionné. Est-ce par manque d’informations, par étourderie. Vous êtes-vous senti influencé (supérieur hiérarchique, collègues…), avez-vous ressenti une pression trop forte ? Est-ce par fierté que vous n’êtes pas arrivé à admettre votre erreur sur le coup et que vous vous êtes mis dans une position délicate ? Notez tout cela sur un papier. Cela pourra vous être utile par la suite. Les écrits restent et il est parfois bon de les relire de temps en temps…

  10.  Allez au fond des choses. La superficialité aurait le même effet que le manque d’honnêteté…

  11.  Repensez aux critiques qui vous sont été adressées à froid. Regardez de qui elles viennent et faites le tri pour ne garder que celles qui sont constructives – souvenez-vous : soyez HONNÊTE avec vous-mêmes !

  12.  Corrigez votre erreur. En fonction de ces analyses, voyez comment rectifier le tir concernant cette bévue si c’est encore possible ou pour l’éviter à l’avenir…

  13.  Mettez votre peur du changement de côté. Pour évoluer et ne plus commettre la même erreur, il est essentiel d’opérer un changement en vous-même.

  14.  Respectez-vous et AYEZ CONFIANCE EN VOUS.

  15.  Entourez-vous de personnes positives et bienveillantes qui sauront trouver les mots justes pour vous rassurer et vous aider à prendre un peu de recul.

  16.  Ancrez en vous cette nouvelle aptitude lorsque vous aurez surmonté cet échec. Vous pourrez ainsi à nouveau aisément faire appel à cette capacité à l’avenir.

Gardez toujours présent à l’esprit, quoi qu’il arrive, que rien n’est insurmontable si ce n’est sa propre mort.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *