France 2030 : premiers résultats du plan d’investissement!

Le président français Emmanuel Macron a lancé fin 2021 le plan d’investissement français 2030, qui vise à promouvoir la croissance économique et est également considéré comme un levier clé pour la réindustrialisation du pays. En juin 2023, près de 20 mois après le lancement, les premiers résultats seront dévoilés. 

 

 

Alors France 2030, où en sommes-nous ?

 

 

« Construire la France de demain » : tel est l’objectif principal du plan France 2030 du gouvernement. Pour cela, dix objectifs ont été développés autour de trois questions : produire mieux, vivre mieux et mieux comprendre notre monde. Les objectifs concernent la décarbonation, l’amélioration de notre qualité de vie et l’approfondissement de nos connaissances. Ainsi, 54 milliards d’euros ont été investis pour que les entreprises, instituts de recherche, écoles et universités puissent faire avancer leurs projets de transformation. L’allocation est précise : la moitié de cette enveloppe devrait être dédiée à la décarbonation de l’économie 🌍, et l’autre moitié allouée aux acteurs émergents moteurs de l’innovation💡.

 

 

Concrètement, le budget sert non seulement à la réindustrialisation de la France, mais permet également des investissements technologiques et soutient la transition écologique. Par exemple, l’appel à projets « First Factory » accompagne les start-up du stade de l’innovation jusqu’au stade de l’industrialisation. En mai dernier, 13 lauréats ont été sélectionnés, portant à 31 le nombre de projets actuellement soutenus par la « Première Factory ». Par ailleurs, le gouvernement a annoncé cet été deux appels à propositions pour « soutenir l’innovation et les dispositifs régaliens dans le domaine de la robotique”.

L’objectif de France 2030 n’est pas seulement de rattraper la France sur tous ces sujets, mais aussi de faire de la France un acteur majeur sur la scène internationale. En fin de compte, il y a plusieurs promesses, à commencer par une forte croissance du PIB et la création de nouveaux emplois.

 

 

France 2030, premiers résultats encourageants✅🎉

 

 

Le 30 juin, Patricia Barbizet, présidente du Comité de suivi des investissements d’avenir, a présenté les premiers résultats de France 2030 à la Première ministre Elisabeth Borne. Le rapport d’évaluation fait le point sur l’avancement des différents projets entrepris. Fin avril, 13,8 milliards d’euros avaient été dépensés, soit près d’un quart du budget total alloué.

 

 

Le rapport d’évaluation est plutôt positif quant à l’impact potentiel de la France sur le PIB en 2030. En effet, selon le journal Le Figaro, le document fera état « d’une augmentation du PIB comprise entre 40 et 80 milliards d’euros d’ici 2030 ». Ainsi, la croissance économique du pays a obtenu des résultats assez prometteurs grâce aux actions du programme d’investissement. De même, les travaux sur la réindustrialisation ont donné des résultats encourageants. Selon le comité de suivi, « les startups dans les secteurs économiques sont évidentes », comme les projets et développements dans l’énergie hydrogène, l’automobile ou encore le spatial.

 

 

De l’innovation à l’industrialisation : accompagner les acteurs de demain 💡🏭🌍

 

Ces avancées sont en grande partie dues aux différents appels à projets du plan 2030 qui, comme le précise le gouvernement, vise à accompagner des acteurs sélectionnés à « toutes les étapes du cycle de l’innovation, y compris l’industrialisation ». Dans le cadre du Concours d’Innovation 2022-2023, 237 innovateurs ont reçu des prix gouvernementaux, répartis en trois volets. Le premier, l’i-PhD, soutient des travaux de recherche visant à créer des start-up en rupture technologique. Le second, i-Lab, se concentre sur les projets de recherche publique liés à la création d’entreprises innovantes. Le troisième volet « i-Nov » valorise les projets innovants portés par des start-up et PME.

 

 

Mais au 30 avril, l’État avait soutenu plus de 1 900 projets au total. Ces emplois ont non seulement fait valoir 2 000 brevets, mais ont également créé ou maintenu 40 000 emplois. Alors que la grande majorité des projets étaient mis en œuvre en Île-de-France, c’est toute la région qui se mobilisait. Dans ces territoires, chercheurs, start-up et autres PME travaillent sur des solutions innovantes pour repenser ensemble l’écosystème français.

 

 

Continuez votre bon travail 💪: points à améliorer

 

 

Le conseil de surveillance a toutefois mis en garde contre certains problèmes. Parmi celles-ci, la moitié du financement des projets de recherche devrait être réservée à des entreprises en démarrage dont la date de création ne dépasse pas 12 ans. Mais actuellement, ce n’est que 38 %. Le comité a également estimé que 23 pour cent des projets soutenus avaient une « portée de transformation limitée », malgré leur objectif de transformer l’économie française. Les retards procéduraux dans les systèmes de soutien devraient être réduits, indique le rapport.

Une chose est sûre : pour que France 2030 porte ses fruits, les efforts doivent se poursuivre, en tenant compte des recommandations de la Commission. 

 

 

Que la France de demain soit à la hauteur des ambitions d’aujourd’hui !

 

 

Partager cet article

Ceci peut aussi vous intéresser